Association Chrétienne d'Entraide Missionnaire  - Centre Maranatha

 
                                                                                                                                             
MARS  2009


 
 
THEME :    LA PROSPERITE
 
 
   Pour la plupart d’entre nous, la prospérité est synonyme de richesse, d’abondance, de réussite et de succès. En somme, il s’agit de prospérité matérielle ou sociale. Souvent, les « méchants » prospèrent comme on peut le vérifier dans la bible (Daniel 8 :25) et dans la vie courante. Ceci est parfois source d’incompréhension, d’interrogation, voire de doute pour les enfants de Dieu comme il l’a été pour certains prophètes (Jer 12 :1-2, Ps 73 :12, Mal 3 :15). Dieu laisse les méchants vivre « leur vie » et il sait quel est leur sort.
 
   Cependant, dans la bible, la prospérité ne se limite pas à l’aspect matériel. Elle recouvre aussi la notion d’activité, de béatitude, de bonheur, de développement, de santé, de paix… Dans certaines versions, la prospérité est traduite par « la voie du salut » (Job 5 :4, L. Segond 1992). Ces aspects faisant partie intégrante de la prospérité sont souvent oubliés et négligés. Or, ils représentent la prospérité spirituelle et c’est la plus importante pour un chrétien. Notre part n’est pas matérielle mais spirituelle. La prospérité matérielle ne doit pas entraver notre communion avec Dieu. En effet, ces biens matériels peuvent entraîner la vanité, l’orgueil…et notre chute.
 
   La prospérité donnée par Dieu découle d’une relation particulière avec lui et elle est productive comme en témoignent ces deux exemples de la bible :
   - Joseph, le fils préféré de Jacob, est passé par une grande souffrance matérielle et sociale de par sa condition d’esclave puis de prisonnier. Il était cependant déjà prospère spirituellement: « la prospérité  accompagna Joseph parce que l’Eternel était avec lui…Son maître vit que l’Eternel était avec lui: tout ce qu’il entreprenait, l’Eternel le faisait réussir entre ses mains. Joseph obtint la faveur de son maître» (Gen 39 : 2-4). Pharaon lui-même reconnu : « pourrions-nous trouver un homme comme celui-ci, ayant en lui l’esprit de Dieu ? » (Gen 41 :38). Finalement, Joseph a aussi obtenu la prospérité matérielle.
   - Salomon, le fils préféré de David, n’est pas passé par la souffrance et il fut l’homme le plus sage et prospère sur la terre en son temps. Lorsque l’Eternel dit à Salomon « demande ce que tu veux que je te donne », Salomon répondit « Accorde donc à ton serviteur un cœur attentif pour gouverner ton peuple, pour discerner le bien du mal !... » (1 Rois 3 : 7 -14). Dieu dit « … tu ne demandes pas pour toi une longue vie, et que tu ne demandes pas pour toi la richesse, et que tu ne demandes pas la mort de tes ennemis… » « … Je te donnerai un cœur sage et intelligent...Je te donnerai, en outre, ce que tu n’as pas demandé, aussi bien la richesse que la gloire… » « et si tu marches dans mes voies, en observant mes prescriptions et mes commandements…je prolongerai tes jours ». La Reine de Saba, qui était elle-même d’une grande richesse, entendit parler de la réputation de Salomon, à la gloire de l’Eternel, et vint l’éprouver par des énigmes. Elle fut impressionnée par sa grande sagesse puis par toute sa richesse, « en perdit le souffle» et finit par dire « béni soit l’Eternel ton Dieu, qui t’a été favorable… » (1 Rois 10 :1-9).
 
   Ni Joseph, ni Salomon n’ont demandé à Dieu la prospérité matérielle. Ils avaient un cœur sincère, une grande humilité, et ils désiraient de tout leur cœur plaire à L’Eternel : ils ont recherché la prospérité spirituelle. La prospérité matérielle leur a été donnée gratuitement par Dieu. En outre, Ils reconnaissaient et proclamaient que Dieu était à l’origine de leur prospérité (Gen 41 : 16).
   D’autres exemples dans la bible montrent que c’est Dieu seul qui donne la vraie prospérité (job 42…). Par cette prospérité, même les païens, y compris ceux qui nous combattent, reconnaissent la grandeur de l’Eternel, que l’Eternel est avec nous : à travers les conseils, jugements et proverbes de Salomon, des rois étrangers ont reconnu la grandeur de l’Eternel. A travers Joseph, son maître Putiphar puis le pharaon ont reconnu la grandeur de l’Eternel… La bible ne le précise pas, mais l’on peut imaginer que dans ces royaumes, de nombreuses personnes ont abandonné leurs dieux pour se tourner vers l’Eternel.
 
   Une prospérité qui ne produit rien pour le royaume de Dieu est vaine. Alors, arrêtons les prières inutiles. Cherchons la vraie prospérité, c’est à dire le royaume de Dieu, et toutes choses nous serons données en plus, selon le bon-vouloir de Dieu.
 
 
Références bibliques :
Daniel 8 :25 ; Jer 12 :1-2 ; Ps 73 :12 ; Mal 3 :1 ; Job 5 :4 ; Gen 39 : 2-4 ; Gen 41 :38 ; 1 Rois 3 : 7 -14 ; 1 Rois 10 :1-9 ; Gen 41 : 16 ; job 42
 
 
SERVANTE   MARIE-LISE
 
 
Avril 2009
 
EXHORTATION : LES REACTIONS D’UN CHRETIEN
 
Math 5 verset 48
"Soyez donc parfaits comme votre Père céleste est parfait."
 
Autrement dit, soyons semblables à Dieu en ce qui concerne nos relations. Nous devons réagir d’une manière chrétienne et acceptable aux yeux de Dieu. Les réactions humaines sont réparties sur trois niveaux.
 
  - Le niveau de la raison : emportement et colère
  - Le niveau de la bonté : patience, pas de réaction ,laisser faire
  - Le niveau de la vie divine : la transcendance
 
Ce que Dieu nous demande de faire est au -delà des exigences humaines. La première leçon de la croix est de ne pas raisonner, argumenter. Le chrétien est celui qui doit toujours faire du bien. Plus il est persécuté, oppressé, frustré plus il s’élève. Le moment où l’on est au dos du mur est celui où l’on doit grimper.
Plus il est maltraité plus il est grand.
Plus il est persécuté, plus grand est son pouvoir.
La fierté humaine ne supporte pas la disgrâce ni la honte mais la nouvelle créature que nous sommes peut supporter patiemment la blessure. Vous êtes même heureux d’être frappés.
 
Votre volonté est forte. Vous vous obstinez dans une certaine voie. Si vous êtes forcés de vous courber, vous en souffrirez. Mais si vous soumettez volontairement votre volonté, vous grandirez.
En transcendant, nous grandirons et nous serons plus épanouis dans la vie chrétienne. Aucun bien matériel ne nous retiendra, aucun mépris ne nous frustrera.
 
La transcendance signifie dépasser la situation, être capable de manifester la grâce des Enfants de Dieu. Si vous êtes frappé par un frère, il vous donne une grande occasion de grandir en tant que chrétien. Car celui qui nous offense perd sa base chrétienne mais il nous place sur cette base.
Etre frappé est une grande perte, être privé de choses est une grande perte, souffrir la honte est une grande perte, être privé de liberté, être rejeté, être abusé, être méprisé, être escroqué sont de grandes pertes. Mais il est une très grande perte, c’est celle de ne pas réagir en tant que chrétien.
Si Dieu permet que toutes ces choses arrivent, il veut montrer sa confiance en vous. Son désir est que vous manifestiez sa grâce et sa largesse.
 
Celui qui frappe est faible.
Celui qui est capable d’être frappé et de ne pas frapper est plus fort.
Celui qui est capable de contrôler ses humeurs, pardonner et prier pour le pardon de ceux qui l'ont blessés, est fort.
Celui qui ne peut contenir son humeur est faible. Nous devons vivre selon les normes spirituelles et non terrestres.
 
 Cette vie nécessite des persécutions, de la honte, et des mauvais traitements. Plus grande est la pression plus fort est le pouvoir de la manifestation divine.
 
 Servante  ALVINE  ELISABETH
 
 
 
MARS 2010
 
 
LA CROIX ET L’OEUVRE DE JESUS CHRIST
 
 
IL est important de se réveiller certes mais ne pas se risquer de s’endormir de nouveau, alors il faut marcher selon l’Esprit, dans la lumière et dans la victoire de Jésus Christ. La spirale péché, confession, péché est à proscrire. Tout chrétien réveillé doit continuer de marcher dans la victoire en gardant un esprit de repentance  et  pas de chute permanente et de repentance permanente. La croix c’est la repentance et la marche dans la victoire et la justice.
 
 
1/ LA CROIX
Il n’ya rien en dehors de la croix, c’est la porte d’entrée aux bénédictions  de Dieu.  La puissance de la croix est celle de Dieu pour ceux qui sont sauvés et morts à la croix avec Christ.
1 Cor 2 versets 1-2
Pour moi Frères  lorsque je suis allée chez vous ce n’est pas avec une supériorité de langage ou de sagesse que je suis allé  vous annoncer le témoignage de Dieu. Car je n’ai  pas jugé bon de savoir autre chose parmi vous sinon Jésus Christ et Jésus Christ crucifié.
-Le fondement  Jésus
Si on enlève  la croix l’évangile n’a plus aucune puissance, car Jésus est venu mourir à la croix. C’était le chemin tracé pour être glorifié et tout le reste  est passé à la croix. Notre vie doit être basée sur un Jésus Christ crucifié et ressuscité et non qui est resté dans le tombeau, sur la croix et  dans la crèche.  Quand nous serons auprès de lui, nous verrons ses marques de crucifixion. Sans la croix, il n’ya rien de l’œuvre de Jésus Christ, ni la puissance de Dieu qui puisse se manifester.
1 Cor 1 verset 18
Car la parole de la croix est folie pour ceux qui périssent mais pour nous qui sommes sauvés, elle est puissance de Dieu. Nous devons comprendre Jésus Christ crucifié et accepter l’œuvre de la croix en nous (la mort). C’est dans la croix que Jésus Christ a répondu à tous nos besoins  d’ailleurs il a dit tout est accompli. La croix n’est pas dépassé elle est réalité dans la vie chrétienne et ne peut en être dissocié.
 
2/ L’œuvre de Christ à la croix
Nous avons été crucifiés en lui et avec lui à la croix. Tous nos problèmes viennent de notre chair souillée  par le péché. La mort est dans la chair et Dieu veut  faire mourir notre chair.  Même nos qualités  humaines doivent être placées sur la croix  pour servir à la gloire de Dieu.  Nous devons servir notre mort en Christ par la foi. La prédication de la croix est celle de la mort de la chair en Jésus Christ qui aboutit à la vie de résurrection de Jésus. Le problème de la chair a été réglé à la croix. Si je suis réellement mort, je n’ai plus aucun désir personnel (justification personnelle, désir de cacher ses défauts, prouvé aux autres). L’œuvre du Saint Esprit est de me révéler.
Je m’en vais-je ne vous laisse pas orphelins, je vous enverrais  le Saint Esprit qui vous conduira dans la vérité. Nous pouvons mener une vie sans pécher de victoire parce que  le Saint Esprit nous aura révélé l’œuvre parfaite de la croix et de la résurrection.  Il est important de croire que l’on est mort et crucifié ainsi l’on peut marcher dans la victoire.
Jésus Christ ne nous a pas sauvés pour mener une vie de défaite mais de victoire. 1Jean 5 verset 4
Parce que tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde et voici la victoire qui triomphe du monde. C’est notre foi en Jésus Christ  crucifié.  
Rom 7 verset 6
Le chrétien est un ancien pécheur repenti qui est mort en sa vie passé et qui est ressuscité en la vie nouvelle de Christ. Et par la foi il marche dans cette nouveauté de vie.
Rom 8 verset 9
Pour vous, vous n’êtes plus sous l’emprise de la chair mais sous celle de l’Esprit si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous. Si quelqu’un n’a pas l’Esprit de Christ il ne lui appartient. Si nous sommes réellement des chrétiens nous devons marcher selon l’Esprit c’est un choix à faire. La chair est la cause de tous les problèmes dans nos vies, nos églises, nos familles, nos nations. Si celle-ci n’est pas crucifiée c’est une porte ouverte à Satan et aux démons. Pour lutter contre Satan, il faut être sur le terrain de la croix, celui de la victoire. Pour quelqu’un qui est crucifié il n’ya plus aucun problème à obéir au Seigneur. La chair est rebelle à Dieu et à sa parole, raison pour laquelle nous ne devons pas le laisser nous dominer.
Il est important de se charger chaque jour de sa croix pour manifester les œuvres de Jésus Christ et être un témoignage dans sa famille, sa nation, l’Eglise. Ce n’est plus moi qui vit c’est christ vit en moi. Nous ne devons plus être alliés de la chair.
Jésus Christ nous a donné une nouvelle nature de Christ et je ne vais pas céder au péché. C’est nous qui devons dominer sur notre chair et nous pouvons résister aux tentations.
Colossiens 2 verset 12
Colossiens 2 verset 13
Il a dépouillé les principautés et les pouvoirs et les a publiquement livrés en spectacle en triomphant d’eux par la croix. A la croix, Jésus nous a donné la victoire totale sur Satan.
« Je vous ai donné le pouvoir de marcher sur les serpents et les scorpions et sur toute puissance de l’ennemi et rien ne pourra vous nuire »
Prière « Seigneur, je veux marcher dans la révélation de la croix »
Celui qui crucifié ne défend plus ses intérêts personnels, les fruits de l’Esprit ne peuvent pas se manifester s’il n’ya pas de crucifixion. Quand un cadavre est mort il n’ya pas plus aucune réaction, rien de la vieille nature ne doit plus exister. Si long est crucifié cela se voit, il ne faut pas se mentir à soi-même, mais plutôt parler de ce qu’on vit avec Jésus Christ sinon on risque éloigner les personnes de Jésus Christ et les conduire dans l’égarement. Un homme crucifié est un homme réveillé.
La croix a un double langage
 Rom 5 versets 6-7-8
-Le plein pardon pour nos péchés par le sacrifice de Jésus Christ (tous nos péchés) et ses défauts.
-La mort de la vieille nature qui nous fait pécher.
Il est important de comprendre ces vérités par une intelligence spirituelle  comme le Dieu le veut afin de ne pas rester dans la mort.
1thess 5 : 23
Dieu va nous sanctifier le corps, l’âme et l’Esprit, il faut qu’ils soient irréprochables.  Dieu veut
-Changer nos pensées pour les remplacer par les pensées de Christ 2Cor 10v5
-Changer nos sentiments (joie, amour, paix)
-Changer notre volonté : non pas ma volonté  Seigneur mais la tienne
-Changer le corps pour une guérison (force nouvelle, santé, pour faire ses œuvres.
C’est Dieu qui opère cette œuvre en nous, et nous devons croire, Christ habite en nous pour nous transformer. Dieu veut des enfants qui acceptent librement de faire sa volonté, certes nous sommes différents mais Christ habite en tous avec toutes vos capacités et nous pouvons manifester la nature de Christ. Dieu a promis de nous changer à la  parfaite stature de Christ.
3/ Comment la croix va-t-elle agir ?
-Dans les membres se trouve les péchés grossiers de la chair (sexuels, adultère, gloutonnerie, bestiaux).
Il va agir pour que nous menions une vie de sainteté.
-l’âme : les péchés subtils (pensées impures, égoïstes, sentiments de haine de volonté)
-l’Esprit
Toutes ces choses doivent être éliminées par la croix. L’œuvre du Saint Esprit est de nous montrer où se trouve encore cette nature charnelle.
Hé 4 v12
« Il n’ya aucune créature qui soit invisible, tout est mis à nu et terrassé aux yeux de celui à qui nous devons rendre compte. »
Le Saint Esprit nous connait et voit tout, son rôle est de nous aider et de nous montrer ce qui est charnel et qui doit être mis à mort et amené à la croix (incrédulité, égoïsme). Ce n’est plus mon âme qui doit me diriger mais mon Esprit.
Chrétiens charnels sont dirigés par les sens, ils sont incrédules, réalistes, objectifs, ne croient que ce qu’ils voient et ressentent.
Chrétiens psychiques : ont crucifiés leurs corps mais pas leurs âmes ils sont sentimentalistes, ont des pensées humaines, leurs propres sentiments.
Chrétiens spirituels, ils sont exercés par le Seigneur à discerner ce qui vient de l’âme et ne pas être influencé par elle. Leurs Esprits sont conduits par l’Esprit de Dieu.
Christ à tout accompli pour nous ne passe pas à coté de cette vie merveilleuse à cause de notre incrédulité. Une vie nouvelle en Christ doit être notre réalité de tous les jours dans nos familles, Eglises, Nations.   Colossiens 3
 
 
Servante Alvine Elisabeth
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
 
 
 
Mars 2009 
 
EXHORTATION : LA FOI
 
 
 
 
Hébreux 11 verset 1
 
 
1/ La Foi c’est  s’attendre au meilleur même quand les choses ne semblent pas bonnes
 
 
 
2/ La Foi  c’est accepter  même  quand  je suis plein de doutes
 
 
 
3/ La Foi  c’est prendre l’initiative même  si j’ai envie de remettre à plus tard  car je sais que Dieu est avec moi.
 
 
 
4/ La Foi c’est prendre les risques pour Dieu même si j’ai peur
 
 
 
5/ La Foi c’est persévérer  même quand j’ai envie d’abandonner
 
 
6/ La Foi c’est donner la dîme à Dieu même quand je pense que je ne peux pas me le permettre
 
 
7/ La Foi c’est faire tout ce que Dieu dit même si cela n’a pas de sens
 
 
 
 Servante  ALVINE ELISABETH
  
JUIN 2009
 
 
EXHORTATION : LE VIRUS  DU MENSONGE 
   ( LE V1M1 )
 
Jean 8 versets 43- 45      Zacharie 8 versets 15-16-17
Le mensonge est l’art le plus présent dans le monde, il devient même un problème majeur qui conduit à la manipulation, au contrôle des foules. Et  même dans l’Eglise, c’est un virus qui n’est pas encore éradiqué alors que le vaccin a toujours existé et il est source de nombreux dégâts. La position de Dieu est très claire il hait le mensonge et Satan en est le Père.
 
 
Avant de pointer du doigt un autre en le traitant de menteur il faut s’examiner soi-même pour voir si on n’en est pas infecté. Voici quelques définitions littéraires du mensonge.
- donner une fausse impression ou une action avec une intention de tromper
- donner un faux témoignage ou excuse dans le but de tromper
- inventer des fausses histoires dans le but de tromper
 
Pour un chrétien la définition biblique du mensonge se trouve dans la parole de Dieu.
Beaucoup de chrétiens donnent des paroles aux autres mais ne les respectent pas, parlent au nom de Dieu alors que c’est en leur propre nom, ils créent des déceptions, des frustrations, et ne réalisent même pas qu’ils mentent. Nous devons dire la vérité dans l’amour à nos frères et sœurs si nous les aimons vraiment. Ephésiens 4 verset 15
Si nous sommes réellement le Corps de Christ, nous devons être comme Christ. Colossiens 3 versets9-10.
Il  ya deux racines à détruire dans nos vies qui sont source de mensonge.
- La peur qui nous fait craindre les conséquences si la vérité est dite (perte de crédibilité, rejet, identité dévoilée).
- L’orgueil : qu’est ce que les hommes vont penser de moi ? Alors, on recherche leur approbation au lieu de celle de Dieu.
 
Il n’est pas trop tard pour s’en défaire, mais le plus tôt est le mieux car les chrétiens sont des enfants de Dieu et non du diable, le père du mensonge.
Dans le cas où vous êtes liés par le mensonge, vous devez sincèrement demander pardon à Dieu, lui demander de vous délivrer et prendre la décision d’abandonner le mensonge. Dieu est capable de briser les chaînes qui vous tiennent captif. N’acceptez plus le joug du mensonge car Jésus Christ vous a libéré.
 
 
SERVANTE  ALVINE ELISABETH
 
 
JUIN 2009
 
EXHORTATION
 
 Vers quelle direction levez vous les yeux ?
 
Aujourd’hui, les chrétiens ont les yeux fixés vers toutes les destinations croyant que celles-ci sont les lieux de l’accomplissement des promesses de Dieu en leur égard. Tous les moyens sont utilisés pour y parvenir, même les plus extrêmes au risque même de perdre sa vie si ce n’est son âme. Cette mentalité qui devrait être celle du monde devient le principe des enfants de Dieu.  Alors que ceux-ci confessent la suprématie de Dieu et que tous les trésors lui appartiennent, ils ne veulent pas dépendre de lui, aller là où Dieu veut afin de les bénir. Leur vrai problème, c’est la méconnaissance de la puissance libératrice de la parole de Dieu et de l’œuvre de la croix.
 
 Jésus Christ est le libérateur des mentalités          Jean 8 versets 31-32-36
 
Vous connaitrez la vérité et la vérité vous affranchira, si le Fils de Dieu vous affranchit, vous serez réellement libres.
 
Le système dans lequel nous vivons a pour objectif  de créer des déséquilibres entre les individus avec des complexes de supériorité et d’infériorité de part et d’autre. Et j'étais dans cette situation de complexe d’infériorité qui créait une grande instabilité, un manque de confiance en moi. Au moment où j’ai compris que l’œuvre rédemptrice de la croix était parfaite et que Jésus Christ était venu libérer l’intégralité de ce que je suis (corps – âme – esprit), cela a été une vraie révolution dans ma  mentalité, ma manière de me voir, ma manière de penser, de lever les yeux pour obtenir le secours. 
 
Il est important pour tout chrétien  de lever les yeux vers l’Eternel afin d’obtenir son secours au lieu de le faire ailleurs pour trouver son bonheur. Notre bonheur ne dépend pas de notre lieu de résidence, des conditions matérielles, mais plutôt de la relation que nous avons avec Dieu. Il est inutile d’utiliser tous les moyens humains pour  arriver à un bonheur qui ne sera qu’éphémère. Dieu est capable d’accomplir pleinement ses projets si vous êtes dans sa volonté et son nom sera glorifié.
Tout homme qui lève les yeux vers l’Eternel est épanoui, stable, et équilibré.
 
La grâce de Dieu se manifeste en tout lieu :  Josué 1 versets 3-8 
  
Dieu n’a pas spécifié le lieu de notre bénédiction dans sa parole à moins qu’il nous ai donné une parole particulière, partout où est un enfant de Dieu obéissant, la faveur et la grâce de Dieu l’accompagnent,  elles ne dépendent pas du bon vouloir de l’homme mais de Dieu qui a tout préparé à l’avance. Il est important d’être sensible à la voix de Dieu afin de ne pas se laisser emporter par les considérations humaines ou l’influence des autres et de se retrouver dans une mauvaise direction.
Là où foulera la plante de tes pieds, Dieu te le donne pour possession. Tu dois le conquérir car l’ennemi  te combattra d’une manière ou d’une autre pour que tu ne rentre pas en sa possession. Peuple de Dieu, il faut savoir que si tu es là où Dieu ne t’a pas envoyé, tu ne connaîtras que des difficultés et tu ne seras pas une source de bénédiction ni pour toi ni pour les autres. Le bonheur dépend de l’obéissance à l’Eternel et de la direction vers laquelle on lève les yeux, car Dieu  fait couler les fleuves même dans le désert.
 
Si vous avez l’habitude de regarder à gauche et à droite, sauf vers Dieu, pour trouver votre secours, signe d'instabilté, confessez votre péché à Dieu; il vous pardonnera, vous guérira. Prenez la décision de regarder vers l’Eternel lui-même qui vous conduira: c’est le meilleur guide.
 
SERVANTE  ALVINE ELISABETH
 
 
Mai 2009
 
 
EXHORTATION : LA RESPONSABILITE DE L’HOMME
 
Depuis les origines de l’humanité la question de la responsabilité de l’homme s’est toujours régulièrement posée. L’homme est toujours irresponsable et lâche, il cherche des bouc-émissaires même quand sa responsabilité est engagée, à cause de son orgueil. Pour certains chrétiens le bouc-émissaire est Satan, ses démons et les autres, dans les domaines suivants: échecs, chutes, tentations, épreuves, pauvreté, divorce, maladies, célibat, chômage...
 
Les chrétiens ne se posent pas la question de savoir quelle est leur part de responsabilité dans ce qu’ils subissent, ne se remettent pas en question en s’humiliant devant Dieu. Alors que pour Dieu le diable n’a jamais été une excuse acceptable, l’homme est toujours responsable d’autant plus qu’il  possède un libre arbitre. Ce scénario de l’irresponsabilité s’est déjà produit au jardin d’Eden.
 
Genèse 3 : versets 3-13
Genèse 3 : versets 14-18
Genèse 3 : versets 1-6
 
Dans le jardin d’Eden, interrogés par Dieu, Adam et Eve n’ont pas reconnu leur responsabilité, les accusations ont plutôt été réciproques. Selon la parole de Dieu, l’homme est toujours responsable de ses choix ou de ses engagements. Ainsi, malgré les justifications d’Adam et d’Eve chacun a reçu son lot de malédictions. Si Adam et Eve sont tombés, c’est de leur faute. Le diable n’a fait que se manifester et profiter du doute et de l’incrédulité de leur cœur. Le diable ne les a pas obligés, ni forcés à passer à l’action, parce qu’il n’en avait pas les moyens. Dieu a puni chacun selon sa responsabilité. Vous êtes co-responsable avec le diable si celui-ci arrive à vous vaincre régulièrement.
 
Actes 5 : versets 1-5
 
Ananias était un chrétien hypocrite qui chercha à faire face comme les autres. En soi, c’était une bonne chose, mais ses motivations n’étaient pas pures. Il pensait tromper Dieu et il en paya le prix fort. Le diable ne peut agir sans raison, il y a toujours une explication lorsque le diable arrive à manipuler un chrétien. L’apôtre Pierre dit à Ananias qu’il est bel et bien le responsable qui a décidé en dernier ressort de choisir le mensonge et la tromperie.
Jacques 1 verset 14, Galates 6 versets 7-8,  Apocalypse 22 verset 12
 
Alors frères et sœurs en Christ, si vous avez désobéi, reconnaissez humblement votre part de responsabilité devant Dieu, il vous pardonnera et vous aidera à vous relever. Arrêtez de vous cacher derrière les autres et Satan, car Dieu sait et voit tout. Il rendra à chacun selon ses œuvres.
 
Servante ALVINE ELISABETH
 
 
 
 
FEVRIER 2010
 
 LA VOIE DE L’EGAREMENT
 
Comment aujourd’hui est-il possible de se tromper honnêtement et égarer les autres chrétiens ? Nul n’est à l’abri la seule clef de sureté pour ne pas être séduit demeure un cœur entier et attaché au Maitre par-dessus tout (Jean 5 :39-40).
 
 1/ LA VOIE DE BALAM 1Rois 19 :1à3  
 
 Si Jézabel est dans l’écriture le type même de la femme animée par l’esprit de destruction à l’égard des serviteurs de Dieu, Balaam est son homologue masculin animé d’un esprit d’égarement pour le peuple de Dieu (nombres 25 :1-3 et 36 : 16). L’opposition de Jézabel était directe, autoritaire, menaçante : celle de Balaam après l’échec de la malédiction sera subtile, séductrice  à travers les femmes païennes, mais amènera le peuple à tomber sous le jugement divin par le partage de son cœur et par ses actes impurs.  Il ya un instant où l’on ne s’aperçoit pas qu’en croyant suivre Dieu, on est en train de dévier, de virer, de suivre un autre but.Balaam, le voyant consulte l’Eternel la deuxième fois quelle soumission, quelle obéissance ((nombres 22 :15). Mais alors qu’il est sur la route sa bouche dit «  Je suivrai l’Eternel ». Son cœur suit « l’or, l’argent, les richesses, » promises par Balak. C’est le même chemin mais plus le même but. Il voit double. Ceux qui poursuivent les deux buts à la fois en les croyants associés, ne voient plus, leur regard s’obscurcit sur les événements pouvant appeler combat ou œuvre du diable l’intervention de Dieu. Dieu a arrêter la démence du prophète (2 Pierre 2 :16). Il peut aussi arrêter la démence de ses serviteurs qui le servent avec un cœur double..
 
2/NOS VOIES NE SONT PLUS SES VOIES-
 
Le premier écueil dans l’Eglise est l’amour de l’argent (1Tim 6 :9-10). Même pour Dieu et son œuvre la volonté de s’enrichir et d’enrichir Dieu est une vanité humaine. Elle conduit à l’égarement de Balaam, c’est la voie de Simon le magicien (Actes 8 :18-19).Le meilleur coup de main à donner à Dieu et à son œuvre c’est de le suivre dans sa volonté, ses buts, ses moyens, même au plan financier.Il faut servir Dieu à qui tout appartient, ne pas suivre l’évangile de l’abondance mais vivre abondamment l’évangile.-La mise de l’homme au centre de l’évangile au lieu d’y laisser Dieu et de l’adorer (Rom 1 :25). L’évangile humaniste peut-être évangélique, charismatique, «  Vous avez besoin de Dieu, de Jésus il va faire ceci ou cela pour vous ». Le marketing spirituel est centré sur l’homme au détriment de Dieu et il dira rarement « Repentez –vous ! Changez de conduite ! De peur d’effrayer le client. Le chemin aujourd’hui c’est de revenir à Dieu au centre.-L’expérimentation comme le résultat de la foiAttention il est important de présenter avant tout le Seigneur vivant et après les expérimentations le contraire est dangereux. Les expériences spirituelles font partie de la vie chrétienne, non comme un but en soi, mais comme le témoignage d’un engagement et l’obéissance de la foi. La vie chrétienne c’est l’expérience de vivre avec et pour le Dieu vivant.
 
3/ LA DOCTRINE DE BALAAM
 
La voie de Balaam conduit à l’égarement et peut aller jusqu’à la doctrine qui établit dans le peuple de Dieu un cœur double et le justifie car Dieu est détrôné au profit d’un but particulier. La doctrine des faux docteurs prive les chrétiens de la présence proche du Seigneur.Attention tous les extrémistes doctrinaux peuvent nous cacher la présence et la volonté de Dieu. La doctrine de Balaam  séduira le peuple de Dieu par l’impureté. La doctrine qui pactise avec le péché et limite la consécration à l’Eternel est celle de Balaam. Amour de l’argent, humanisme de toutes catégories, déformation de disciples, recherche d’expériences spirituelles sont des pièges qui deviennent des gouffres et conduisent à l’égarement du peuple de Dieu sincère. La solution qui reste est de prier Dieu comme David (Psaumes 139 :23-24). Et si nous ne comprenons plus rien à ce qui nous arrive  il faut avoir  l’humilité de beaucoup écouter les ânes et les ânesses qui osent nous interpeller  (Ps 119 :67)NB :Nous sommes dans les derniers temps, alors veillez, sondez les écritures, mettez les en pratique afin de ne pas être la proie des fausses doctrines c’est votre responsabilité. Il n’y aura pas d’excuse valable devant l’Eternel.
 
Si j’ose parler de ce sujet aujourd’hui librement c’est parce que je l’ai vécu mais la grâce de Dieu m’a sauvé. Serviteurs, Servantes de Dieu, Frères et Sœurs en Christ si vous êtes dans cette situation ou source d’égarement pour les autres humiliez vous, la grâce de Dieu est puissante pour vous relever et vous conduire dans les voies de Dieu. Soyez bénis par ce message et partagez le.
 
 Servante Alvine Elisabeth 
 
 
 
JANVIER 2010
 
 
                           JE  NAI  POINT  HONTE DE L’EVANGILE
 
Rom 1 : 16-17
«  Car je n’ai point honte de l’Evangile, c’est la puissance de Dieu pour le salut de quiconque croit, du juif premièrement puis du Grec, parce qu’en lui est révélée la justice de Dieu par la foi et pour la foi, selon qu’il est écrit : le juste vivra par la foi »
 
Nous sommes dans une société où l’homme est prêt  à subir toutes formes de situations ridicules, même méprisantes  pour sauvegarder son moi, sa personne. Le chrétien  cherchera t-il à cacher son appartenance à Christ et ne pas annoncer l’Evangile  pour gagner la faveur du monde ? L’apôtre Paul  pleinement conscient que le message libérateur s’adresse à tout homme, proclame qu’il est fier d’annoncer l’Evangile car c’est une bonne nouvelle qui agit.
 
1/ C’EST LA PUISSANCE DE DIEU
1Cor 1 : 18-22-24
L’Evangile c’est aussi la croix qui est la manifestation de la puissance de Dieu par la résurrection de Christ.  Paul démontre que Christ est la puissance de Dieu.
-L’Evangile n’est pas une lettre morte, un système dogmatique ou un code moral mais il agit. Il a une efficacité en lui-même. Les serviteurs de Dieu ne sont que des outils entre les mains du maitre. Il est bon de se rappeller que rien ne peut résister à la puissance de Dieu. Et si cette puissance qui est en nous pour briser les rocs, les cœurs les plus durs, et  avec nous pourquoi avoir honte ?
 
2/POUR LE SALUT
Dieu utilise sa puissance pour le rachat du monde qui se perd dans sa folie et le rejet du Seigneur en mettant son péché en évidence. Le mot salut recouvre tous les actes rédempteurs de Dieu en Christ : la justification, la rédemption, la grâce, la appropriation, l’imputation, le pardon, la sanctification, la glorification. Il est impossible d’avoir honte de l’Evangile  quand on a réalisé toute l’étendue de ce salut.
 
3/DE QUICONQUE CROIT
L’offre du salut est faite à tous, mais tous ne la saisiront pas. Nous ne devons pas faire une ségrégation entre ceux que nous estimons dignes de recevoir le message de la grâce et ceux pour qui de toute façon c’est inutile.
 
4/PARCE QU’EN LUI EST REVELEE LA JUSTICE DE DIEU
L’Evangile est non seulement une puissance, mais aussi un révélateur
 
5/SELON QU’IL EST ECRIT LE JUSTE VIVRA PAR LA FOI
Vivre par la foi fait appel à la confiance en Dieu, à ses promesses, à l’humilité, ceci étant à l’opposé d’une tentative de vivre par les œuvres, en comptant sur sa force et ses expériences.
 
 
Devant le déploiement d’une telle bonté de Dieu à notre égard, comment douter que l’évangile est bien la puissance de Dieu ? Soyons donc confortés dans notre foi, refusons d’avoir honte du message de l’évangile à proclamer. Comme l’Apôtre Paul en toute occasion favorable proclammons l’Evangile la puissance de Dieu est nous.
 
 
Servante  Alvine Elisabeth
 
 
NOVEMBRE 2009
 
LA PATIENCE
 
 
Galates 5 : 22
« Mais le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience ……….. »
 
   La patience est une vertu appréciable même pour les non chrétiens mais la leur a des limites alors qu’elle est un fruit de l’Esprit dans la vie chrétienne.  Elle est indissociable de la persévérance, de la foi, l’amour et la douceur. La dimension de la patience se manifeste de deux manières.
 
1/La patience de Dieu envers nous
2Pier 3 : 9    1Pier 3 : 20
   Dieu a été patient envers nous afin que nous parvenions à la connaissance de sa volonté. Cette attitude se manifeste par son amour. Nous devons en tant que chrétiens être patients  dans une attitude de soumission, d’obéissance complète car Dieu est le maitre et tout ce qu’il fait dans nos vies est parfait. C’est une raison de plus pour lui faire confiance.
 
2/La patience envers les autres
1Tim6 : 11    Rom 12 :12
   La première dimension a une implication directe dans nos relations avec les autres. Cela ne veut pas dire avoir une attitude de compromis par rapport au péché dans la vie des autres. Il faut savoir les redresser avec douceur en ayant la patience de croire que Dieu agira en les transformant en son temps. La patience conduit à supporter les autres. Cela peut paraitre une source de tristesse au départ mais quand on voit la finalité glorieuse, les efforts n’auront pas été vains.
 
3/ Jésus Christ le modèle de la patience
Nous devons suivre ses traces et lui ressembler, être patient comme Christ. Dans la bible il ya deux cas de figure pour lesquels sa patience s’est manifestée.
 
A/Judas
 C’est Jésus qui l’a choisi comme disciple, tout en sachant que c’est lui qui allait le livrer. Il a fallu qu’il soit patient, le supportant jusqu’à la fin afin que la prophétie s’accomplisse. Il aurait pu se débarrasser de Judas et on n’aurait pas vu ce pourquoi il était venu, sauver l’humanité par son sacrifice à la croix. Pour patienter il lui a fallu aimer celui qui allait le trahir, il l’a même considéré comme son ami.
 
B/Pierre
 Qui avait un caractère assez spécial, impulsif, imbu de sa personnalité, tantôt dans l’Esprit tantôt dans la chair. Face à cette ambivalence, Jésus a toujours gardé une attitude de stabilité qui est la patience. Jésus connaissait la destinée de cet homme qui a tout laissé tomber pour le suivre et les différentes étapes pour y parvenir. Il lui avait dit :
- Il leur dit suivez moi et je vous ferai pêcheurs d’hommes   Math 4 : 19
- Et moi je te dis que tu es pierre et que sur ce roc je bâtirai mon Eglise et je te donnerai les clés du royaume   Math 16 :18-19
- Pierre, Satan t’a réclamé, criblé comme le froment mais j’ai prié…….
- Jésus lui dit : Je te le dis en vérité cette nuit même, avant que le coq chante, tu me renieras trois fois     Math 26 : 34
Jésus a été patient envers Pierre sachant qu’il allait le trahir, mentir, le renier et que c’est par cette étape que son orgueil, son autosuffisance seront brisés afin de devenir ce que Dieu a prévu. Il a intercédé pour lui, que même après être tombé  sa foi ne défaille point et qu’il se relève. Jésus a souffert de cette trahison, et  de cet abandon.
 
4/Les caractéristiques de la patience
-la souffrance : la patience étant liée à l’amour il faut parfois attendre, renoncer à soi-même pour attendre que Dieu fasse son œuvre en l’autre. C’est aussi supporter ses échecs, être là pour secourir, tendre la main d’amour et non de condamnation, partager la douleur.
- l’attention : dans le langage, le comportement, afin de ne pas décourager, briser, humilier, créer des attitudes de repli.
- la persévérance : continuer à croire même si c’est le contraire qui se présente, et attendre le résultat escompté.
Quand on a patienté jusqu’au bout dans l’intercession et la foi, l’amour, la délivrance, la restauration, et la joie se manifestent. La patience paie ce n’est pas du temps perdu c’est un investissement certes parfois douloureux mais qui produit à moyen et long terme.
 
Servante Alvine Elisabeth